Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques

mercredi 5 août 2015

L'Assassin Royal, tome 01 : L'Apprenti assassin

Auteur : Robin Hobb
Traduction : Arnaud Mousnier-Lompré
Edition : J'ai lu
ISBN : 2290352624
Pages : 510 pages




RÉSUMÉ

Au royaume des Six-Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant, renonce à devenir roi-servant le jour où il apprend l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'autorité de Burrich, du maître d'écurie. Mais le roi Subtil impose que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L'enfant découvrira bientôt que le véritable dessein du monarque est tout autre : faire de lui un assassin au service du pouvoir royal. Et tandis que les attaques des Pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame.


 L'AUTEUR

Margaret Astrid Lindholm Ogden connue sous les pseudonyme de Megan Lindholm puis de Robin Hobb est née le 5 mars 1952 à Berkeley en Californie.
Après avoir passé une partie de son enfance en Californie, cette auteure américaine de fantasy puise son inspiration auprès des siens. Mariée à un pêcheur, elle a quatre enfants et affectionne particulièrement les chiens.


MAIS POURQUOI ?!

Ce roman dormait si profondément dans ma bibliothèque que je ne m'en suis pas souvenue lorsqu'un jour, au moment du déjeuner il s'est infiltré au sein d'une conversation littéraire. Peu de temps après on m'a fait le bonheur de me l'offrir. Ah mais en fait je l'avais déjà !! Quelle andouille que je suis ! Toujours est-il que c'est un cadeau qui m'a fait profondément plaisir et m'a énormément touchée.

Je ne pensais pas vous résumer l'histoire puisqu'il existe au moins un million d'autres résumés qui sont excellents, mais finalement si je veux introduire et justifier pourquoi il est incontournable de lire ce roman ou pourquoi je l'ai tant aimé, et bien je vais devoir vous l'imposer. Mince, déjà huit lignes dont vous auriez pu vous passer, alors c'est parti !


MON AVIS

Un soir d'hiver, alors que la pluie bat son plein, un vieillard, prétendant que l'enfant de sa fille (Fitz) est issu d'une union avec le roi-serviteur Chevalerie, l'arrache des bras de celle-ci pour aller le confier (on pourrait même dire qu'il l'abandonne carrément !) à la cour du roi. L'enfant, né hors mariage et considéré comme un "bâtard", se voit confié au maître d'écurie Burrich.
Ainsi le cadre est posé, Burrich a l'habitude de prendre soin des bêtes mais pas des enfants et il s'y prend plutôt bien. L'enfant va s'épanouir en s'attachant aux bêtes plus qu'aux hommes et particulièrement à un chiot nommé Fouinot jusqu'au jour où on les séparera de force. A partir de là le récit prend de la vitesse et les actions s'enchaînent. Fitz fait la rencontre du roi Subtil qui en fait son "homme lige" (ou sa pion si vous préférez). Il est confié à divers enseignants et notamment à Umbre qui lui enseignera l'"assassinaerie" (oui je sais je me suis permise un néologisme mais je suis certaine que vous m'avez parfaitement comprise). Entre jalousie et convoitise Fitz dérangera et verra son quotidien extrêmement mouvementé.

Côté personnages, dès le début on éprouve de la compassion à l’égard de ce petit garçon dont personne ne semble vouloir. A plusieurs reprises on ressent sa solitude plus ou moins accentuée par les évènements qui viennent chambouler sa vie. Réservé, sincère et dévoué c'est un personnage auquel on a aucune difficulté à s'attacher. On aurait même envie de le prendre sous notre aile.
Je dirais un peu la même chose de Burrich, ce personnage attachant me fait penser à un gros ours. Extrêmement droit, assez rigide mais tellement affectueux envers les animaux et Fitz qu'on est obligé de l'aimer. Et puis il y a Royal. Royal c'est l'un des méchants de l'histoire, donc forcément il a tout pour nous repousser. C'est le jeune paon qui fait la roue pour impressionner la galerie et qui sera prêt au pire pour parvenir à ses fins motivées par ses ambitions personnelles. Il y a aussi Galen, lui je préfère ne même pas en parler il est pire qu'un monstre ! 
Umbre, l'enseignant de Fitz qui sera là pour le couver en complément de Burrich. Le fou du roi (alors lui il est excellent !), et bien d'autres personnages secondaires.

Côté écriture, le texte est rempli de descriptions et de détails, ce qui fait qu'on n'a aucune difficulté a imaginer les personnages ainsi que les lieux et les actions. Les chapitres sont précédés de courts extraits sur l'histoire des anciens et on se retrouve baigné dans des légendes qui viennent compléter le récit

J'ai aimé le fait que le narrateur raconte l'histoire comme des souvenirs et je me suis entièrement immergée au sein de l'histoire si bien que j'ai éprouvé de la colère, de la tristesse, de la joie et j'ai même rigolé lorsque le prince montagnard fait mine d'être victime d'un empoisonnement. Notez que la suite de ce passage est moins rigolote.
A ceci j'ajoute que ça m'a donné envie d'avoir un chien, mais ça ce n'est qu'une anecdote. 

En résumé c'est un roman qui nous emporte totalement et qui m'a intégralement conquise.


QUELQUES CITATIONS

"Le soleil commençait à s'enfoncer dans la mer; nous étions assis côte à côte et la plage s'étendait comme le monde à nos pieds."
"Trop tard pour les excuses. Je vous ai déjà pardonné."
"Ne fais jamais ce que tu ne peux défaire avant d'avoir réfléchi à ce que tu ne pourras plus faire une fois que tu l'auras fait."


POUR ALLER PLUS LOIN

Vous pouvez consulter ma chronique du tome II en cliquant sur l'image ci-dessous :

http://livresse-des-lettres.blogspot.fr/2015/08/lassassin-royal-tome-02-lassassin-du-roi.html


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

^^ :-3 :D :p :-* :-} :-~ :-] :( ;) O_o :-! :-= :-o :)