Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques

mardi 17 mai 2016

Gardiens des cités perdues, tome 2 : Exil

Auteur : Shannon Messenger
Traducteur : Mathilde Bouhon
 Edition : Lumen
ISBN : 2371020273
Pages : 567 pages
Prix : 15.00 euros


RÉSUMÉ

Vous rêvez de visiter l'Atlantide ou la mysthique cité de Shangri-la ?
Suivez le guide !

Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…

Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

MON AVIS


Dans un monde assez utopique et en harmonie avec la nature, où règnent l'ordre, la discipline, la confiance et le respect, il en faut peu pour semer le trouble et la discorde.
Après l'enlèvement de Dex et de Sophie, cette dernière représente la peur à l'état pur de ceux qui ne connaissent pas le mal. Elle ne peut pas faire un seul pas dans la rue sans être pointée du doigt. Pire encore, on la fuit, car elle est "la fille qui a été kidnappé".
Lors de la visite annuelle des Ruewen auprès de l'arbre de leur fille Jolie, Sophie s'égare et découvre ceux qui ont été plantés pour Dex et elle lorsqu'on les a crus disparus à jamais. Sur le sien, elle parvient à dénicher un indice du Cygne Noir. C'est ce dernier qui va pousser Alden à l'entrainer en plein cœur d'Exil pour procéder à un brise-mémoire sur l'esprit du pyrokinésiste Fintan. Hélas, les choses ne se dérouleront pas comme prévu, car un mal touche notre protagoniste et il va prendre une importance disproportionnée.
Ainsi, si le royaume des elfes vivait déjà dans la crainte, on n'est pas loin du chaos total. La seule façon d'y remédier et d'apaiser les esprits serait d’apprêter l'alicorne, surnommée "Miss Paillette" par Keefe, que Sophie a découverte au début du récit, qui serait capable de rétablir l'ordre chronologique.
Avec l'aide de ses proches et en réunissant suffisamment d'indices, Sophie va pister le Cygne Noir pour qu'il la "répare". Ainsi, pourra-t-elle sans doute, elle-même, remédier aux dégâts occasionnés par son "dysfonctionnement".

Dans ce second tome, on en découvrira davantage sur Keefe qui utilise l'humour à des fins dérisoires. C'est un personnage que j'apprécie beaucoup. Il me fait fréquemment rire. Il ne manque ni de répartie, ni d'humour pour affronter des sujets douloureux.  En revanche, on côtoie beaucoup moins Dex qui m'a quelque peu manqué.
On en apprend davantage au sujet de Jolie, de Brant, d'Edaline et de Grady mais également du Cygne Noir.
J'aime le suspens qui rythme notre lecture parce qu'il n'y a jamais de solution trop "facile" et que l'auteur décrit un personnage qui se bat constamment pour réussir. On ne lui apporte pas des réponses toutes façonnées sur un plateau d'argent. De ce fait, on ne peut pas prédire la suite des évènements avant même de l'avoir lu, et on est forcément tenu en haleine lorsqu'il arrive une catastrophe à un personnage auquel on tient.
Au cas où vous l'ignoreriez encore, ce dont je doute fermement, J.K. Rowling a bien assassiné Dumbledore dans Harry Potter et les Reliques de la Mort. Alors qui sait ce qu'il pourrait advenir ?

Le seul petit bémol de l'histoire, c'est que Sophie manque de charisme à mon goût. Un peu plus de personnalité la distinguerait des autres personnages. Mais sans doute est-ce dû à son jeune âge.




CITATIONS

"— Ils ne le devraient pas. Mais la culpabilité est pernicieuse, surtout lorsqu'elle est mêlée à un profond chagrin. Elle se glisse dans les interstices, sème le doute, te pousse à te demander si tu n'aurais pas pu faire quelque chose, n'importe quoi pour modifier le cours des évènements..."

"Le nain leva la main pour les faire taire tous deux.
— Vous seule.
— C'est une peluche d'un mètre de haut. On peut se le faire ! lança Keefe à Sophie.
— Je ne vous le conseille pas."

"— Ce n'est pas la question de droits, Sophie. Le savoir est dangereux. Il vaut mieux rester ignorant, crois-moi."

"[...] Mais si elle avait retenu une leçon de ces dernières semaines, c'était qu'il n'y avait pas toujours de garantie. Parfois, il fallait simplement croire très fort en soi et en sa capacité de réussir.
Tout était une question de confiance."


POUR EN SAVOIR UN PEU PLUS

Vous pouvez consulter ma chronique du tome I en cliquant sur l'image ci-dessous :

http://livresse-des-lettres.blogspot.fr/2016/01/gardiens-des-cites-perdues-tome-1.html



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

^^ :-3 :D :p :-* :-} :-~ :-] :( ;) O_o :-! :-= :-o :)