Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques

mardi 19 juillet 2016

Susan Hopper, tome 2 : Les forces fantômes

Auteurs : Anne Plichota & Cendrine Wolf
Parution : 21 avril 2016
Edition : XO Jeunesse
ISBN : 2845635613
Pages :330 pages
Prix : 16.90 euros




RÉSUMÉ

Après des années passées dans l'orphelinat des Highlands en Écosse, Susan goûte enfin au bonheur d'être accueillie par Helen Hopper, la femme au parfum perdu.
Très vite, pourtant, le passé revient la hanter. Douze de ses aïeux démoniaques se sont installés non loin du manoir des Hopper, bien décidés à réveiller la malédiction qui pèse sur elle. Ils ont laissé Eliot, le fils des Hopper, dont elle est follement amoureuse, entre la vie et la mort.
Dans sa lutte contre les puissances du mal, Susan peut compter sur la bienveillance d'Alfred, le grand-père fou au cœur tendre, et de Georgette, sa chienne facétieuse.
Malgré la malédiction et ses conséquences effroyables, elle veut devenir Susan Hopper...

MON AVIS

Les ancêtres de Susan sont désormais venus hanter le monde réel. S'il n'y a plus de cauchemar pour la plonger au centre d'un cimetière dangereux, elle doit à présent se méfier de chacun. Pour vaincre la malédiction, Susan devra poignarder les douze Rosebury en plein cœur. Or le temps presse, car quelqu'un pourrait découvrir que le jeune Eliot navigue entre la vie et la mort. Aidée par Alfred, le grand-père excentrique, et Georgette, la coupable idéale, Susan parviendra-t-elle à contrer la menace qui pèse sur elle et les Hopper ? 

Que l'attente fut longue ! Je ne vous cacherai pas que j'en avais assez de voir Tugdual passer devant cette série.
Le mélange des plumes d'Anne Plichota et de Cendrine Wolf est en parfaite harmonie. Il y a tout ! Du suspens, de l'action, du mystère et beaucoup d'émotions.

Il m'a semblé tellement facile de m'identifier au personnage principal, que c'en était effrayant ! Cette lutte constante pour attirer un regard maternel et ce besoin de se sentir aimée et protégée, je le connais tellement bien ! A-t-on chacun en nous un enfant perdu qui ne demande qu'à être cajolé et rassuré ? Je l'ignore, mais c'est mon propre ressenti et ce qui fait que j'intègre d'autant plus l'histoire. Les émotions, les sentiments, les hésitations, les perceptions et le doute sont décrits avec un tel réalisme, c'est incroyable !
À côté de ça, il y a la cruauté du collège. Ce n'est pas un scoop : les enfants et les adolescents sont très durs entre eux. Il est tellement difficile de s'intégrer, de se sentir "normal" ou plutôt "dans les normes imposées", que le passé de Susan ne peut qu'attiser les flammes.

Et puis, il y a cette solidarité. On croiserait quelqu'un dans la rue qui nous dirait "tu es égarée ? Donne-moi la main, je vais t'aider et te guider". Comme les douze Rosebury revenus à la vie font tout pour mettre des bâtons dans les roues de la jeune fille, il lui faut fréquemment des excuses, des prétextes et des réponses, d'autant qu'elle a tellement peur de décevoir Helen !

Enfin, je parle essentiellement de la profondeur et de l'aspect psychologique des personnages, mais il ne faut évidemment pas oublier l'histoire qui ne manque pas de piquant. C'est comme une pelote de laine qu'on déroulerait, les évènements s'enchaînent et s'emboitent de façon à la fois surprenante et logique.
L'écriture est souple, légère, agréable à lire. Les chapitres sont courts et aérés.

En résumé : une lecture que je recommande d'autant plus qu'elle est complète maintenant que ce second tome est sorti.


POUR EN SAVOIR UN PEU PLUS

Vous pouvez consulter ma chronique du tome I en cliquant sur l'image ci-dessous :

http://livresse-des-lettres.blogspot.fr/2014/10/susan-hopper-tome-1-le-parfum-perdu.html



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

^^ :-3 :D :p :-* :-} :-~ :-] :( ;) O_o :-! :-= :-o :)