Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques

vendredi 27 mai 2016

Le pays des contes, tome 4 : Au-delà des Royaumes

Auteur : Chris Colfer
Traducteur : Yan Brailowsky
Edition : Michel Lafon
ISBN : 2749928648
Pages : 378 pages
Prix : 16.95 euros


RÉSUMÉ

Alex et Conner n'ont pas une famille ordinaire : leur grand-mère n'est autre que la Marraine la Bonne Fée. Grâce au grimoire qu'elle leur a offert, ils ont découvert le Pays des contes, un monde magique où les histoires de notre enfance cachent une réalité... bien plus explosive qu'on ne l'aurait cru !
Depuis la disparition de la Bonne Fée, Alex a repris son rôle à la tête du Conseil. Mais sa seule obsession est de retrouver l'Homme masqué qui sème le chaos dans le Pays des contes. Aidée de son jumeau Conner ainsi que de Boucle d'or, Jack, Rouge et la Mère l'Oie, elle se lance dans une véritable traque pour retrouver son ennemi. Mais ses pouvoirs lui échappent de plus en plus et le plan de l'Homme masqué est tout bonnement machiavélique. Il possède en effet une potion capable de changer le moindre livre en un portail vers son univers... et il compte y recruter les pires méchants de la littérature pour s'emparer du Pays des contes.
Une course contre la montre s'engage alors au travers du pays d'Oz, du Pays imaginaire, du Pays des merveilles et au-delà encore. Alex et Conner pourront-ils rattraper l'Homme masqué avant qu'il ne soit trop tard ? Et comment surmonteront-ils la révélation de sa véritable identité ?

MON AVIS

Alex vient tout juste de découvrir que l'homme masqué est son père ressuscité, que sa grand-mère lui lègue le titre de Marraine du conseil des fées. Hélas, convaincue par ce qu'elle a vu, et non soutenue, la jeune fille se laisse submerger par ses émotions et ne parvient plus à  maîtriser ses pouvoirs. En très peu de temps, elle passe de Bonne Fée à Ennemi public N°1.
Découvrant les intentions malveillantes de l'homme masqué : monter une armée de méchants de la littérature, les jumeaux se lancent alors en quête d'arrêter leur père à temps et de prouver au conseil qui il est et quelles sont ses intentions.
Parallèlement, Bree et Emmerich, qui les avaient suivis dans leurs aventures contre le dragon, s’aperçoivent que du sang magique coule dans leurs veines. 
Un quatrième volume plein de rebondissements, de surprises, de découvertes et d'explications. D'ailleurs, qui est réellement cet homme masqué et pourquoi est-il aussi méchant ?

C'est un récit rempli de surprises. Chris Colfer ne manque pas d'imagination et on sent bien qu'on vit une course contre la montre. Mais peut-être un peu trop justement. J'ai eu le sentiment qu'il y a tellement d'idées novatrices, que finalement en voulant toute les intégrer à l'histoire, on obtient quelque chose d'assez brouillon, fouillis et non approfondi. On survole des histoires et des personnages qui mériteraient pourtant d'être un peu plus creusés. Et de plus, presque tous nouveaux, on ne les découvre que superficiellement. Pourtant j'insiste sur les bonnes idées de l'auteur. La chenille qui a l'esprit dévasté à force de fumer le narguilé, c'est vraiment très drôle et bien trouvé ! Hélas, on s’essouffle rapidement. On parcourt trop rapidement des univers qu'on sait pourtant parsemés d'embûches. Le personnage de Robin des Bois est absolument insupportable et la comparaison avec le petit chaperon rouge de l'histoire est exacte. Mais je dois avouer ne pas aimer ce qu'il est fait de ces héros de contes. Peter Pan en revanche, lorsqu'il répète toutes les phrases de Conner m'a fait hurler de rire. Ça correspond tout à fait au garçon qui ne veut pas grandir. Sans parler des enfants perdus pleins d'enthousiasme et de dynamisme.
Au final, mon passage préféré est sans doute l'escale que fait Alex dans le monde de Merlin l'enchanteur.



CITATIONS

P55 "— Il faudrait que tu viennes dans le grand salon, suggéra Grenouille.
— Ça chauffe entre ta sœur et le conseil, renchérit Jack.
Conner soupira. Il n'arriverait donc jamais à avoir un instant de répit dans ce palais.
— Maman, je suis désolé, il y a le feu. Je te promets de te parler au moins deux fois par semaine. J'amènerai Alex devant l miroir par la force s'il le faut."

P70 "- Vieillir ce n'est pas fait pour les mauviettes, tu sais. Quand j'étais jeune je voulais vivre éternellement. Je voulais traverser chaque pont, retourner chaque pierre. Puis j'ai atteint un certain âge et tout s'est mis à disparaitre. Mes amis sont morts les uns après les autres, tous sans exception. Le monde change perpétuellement mais un jour on se réveille et on réalise qu'il change sans nous... Impossible alors de rattraper son retard. Fini les aventures, on se retrouve seul, seul avec ses souvenirs. Puis on attend... on attend... et on attend encore jusqu'à ce que ce soit notre tour de retourner de là où on vient... de "retourner à la magie", comme disait ta grand-mère. Et quand ce jour arrive, on prie pour qu'une connaissance nous attende à l'arrivée."


POUR EN SAVOIR UN PEU PLUS

Vous pouvez consulter mes chroniques des tomes I et II en cliquant sur les images ci-dessous :

http://livresse-des-lettres.blogspot.fr/2014/10/le-pays-des-contes-tome-1-le-sortilege.html http://livresse-des-lettres.blogspot.fr/2014/10/le-pays-des-contes-tome-2-le-retour-de.html http://livresse-des-lettres.blogspot.fr/2016/01/le-pays-des-contes-tome-3-leveil-du.html



^^ :-3 :D :p :-* :-} :-~ :-] :( ;) O_o :-! :-= :-o :)

2 commentaires: